Zoom sur le crédit relais : une bonne alternative lorsqu'il est utilisé à bon escient


Le crédit relais est une avance partielle de liquidités consentie par un établissement bancaire à une personne pour lui permettre de financer l'acquisition d'un nouveau bien immobilier en attendant la revente de son bien actuel. Ce financement de transition est généralement souscrit pour une durée très courte qui ne peut exéder 24 mois.

Deux types de crédit relais peuvent être proposés :

  • le prêt relais dit "sec" : le montant du prêt relais est suffisant pour réaliser l'opération
  • le prêt relais dit "jumelé" : la valeur du bien acheté étant supérieure à celle du bien vendu, un emprunt complémentaire est nécessaire

Quelle que soit la formule retenue, l'établissement prêteur ne consent un crédit relais qu'à hauteur de 80% maximum de la valeur du bien mis en vente et à condition qu'un compromis de vente ait été signé. Dans le cas contraire, l'avance est limitée à 50% ou 60%.

A la réalisation de la vente, le capital du crédit relais est remboursé intégralement à la banque. Quant aux intérêts, l'emprunteur peut choisir de les rembourser mensuellement ou en différé. Sachez enfin que les taux d'intérêt d'un crédit relais sont le plus souvent identiques à ceux pratisqués pour un prêt immobilier classique.

Compte tenu des taux d'intérêt actuellement bas, le crédit relais coûte souvent moins cher que de louer un appartement entre la vente du premier bien et l'achat du second. Une opération qui oblige à prendre en charge deux déménagements et souvent des frais d'un garde-meubles.

 

Publié le