Communiqué de Presse de la Chambre des Notaires du 29 septembre 2023

Partager sur :
Communiqué de Presse de la Chambre des Notaires du 29 septembre 2023

Le repli de l’activité s’intensifie

Les mécanismes à l’œuvre restent les mêmes : les acquéreurs peinent à financer leur projet immobilier, compte tenu de la hausse des taux et d’un accès restreint au crédit. Le recul de l’activité se prolonge donc et se creuse.

39 000 ventes de logements anciens ont été enregistrées en Ile-de-France de mai à juillet 2023, en baisse de 31% par rapport à la même période l’an dernier, où l’activité était encore très dynamique. La baisse des volumes de ventes a été encore plus sévère si l’on compare juillet 2023 à juillet 2022.

Par ailleurs, le volume des ventes de mai à juillet 2023 est aussi tombé très en-dessous du niveau moyen de ces 10 dernières années (qui comportent des périodes très favorables et d’autres qui le sont moins) avec un repli atteignant 18%.

Le recul de l’activité affecte dans des proportions assez comparables les différents segments de marché des appartements. Les volumes des ventes reculent de 30% pour les appartements en Ile-de-France (-28% à Paris, -31% en Petite Couronne et -30% en Grande Couronne). La situation est toujours un peu plus difficile pour les maisons, avec un recul de 34% en un an (-37% en Petite Couronne et -32% en Grande Couronne).

Après s’être généralisée, la baisse annuelle des prix devient un peu plus forte

En Ile-de-France sur un an, de juillet 2022 à juillet 2023, les prix des logements anciens ont diminué de 3,9%.

En juillet 2023, le prix des appartements a reculé en un an de 4,1% en Ile-de-France, de 4,6 % dans Paris, de 4,3% en Petite Couronne et de 2,5 % en Grande Couronne. Par ailleurs, d’avril à juillet 2023, les prix des appartements franciliens ont diminué de 1% et de 2% après correction de la variation saisonnière.

En juillet, les prix des maisons ont diminué de 3,4% en un an en Ile-de-France, de 3,7% en Petite Couronne et 3,2% en Grande Couronne.

Les indicateurs avancés sur les avant-contrats anticipent d’ici novembre une prolongation du mouvement baissier.

Le prix au m2 dans Paris, fixé à 10 130 € en juillet passerait en-dessous de la barre symbolique des 10 000 € en novembre 2023 (9 940 €). La baisse annuelle serait alors de 6,1%. Par rapport au point haut, de 10 860 € le m2 observé en novembre 2020 le prix reculerait donc dans la Capitale de 8,5% en 3 ans.

Une baisse annuelle des prix de l’ordre de 6% est attendue en novembre pour les appartements comme pour les maisons, aucun département n’échappant à la baisse.

Source : Chambre des Notaires du Grand Paris